La visite

- clique chaque paragraphe de texte -

On s'est assis dans les gradins.
On a regardé les joueurs.

Antoine est arrivé.
On a fait la même tête
que les Ibounômes d'Anthy !
Il était très gros, très drôle
parce qu'il avait mis
tout son équipement :
les jambières,
les protections
sur le ventre et les épaules
(il les a montrées
en soulevant son maillot)
On l'a reconnu aux griffes
dessinées sur ses jambières...

Il est venu nous dire bonjour.
On voulait lui faire un bisou,
mais bon, on n'avait pas le temps !
Il nous a dit :
" Je vais mettre mon casque
et je reviens sur la glace "

Pendant ce temps-là,
on a pris une vraie crosse
pour la regarder et la toucher.
Elle était trop grande
pour Messaline ;o)

Antoine est revenu avec son casque

Et puis, on a vu les Gothiques
qui s'entraînaient.
En arrivant sur la glace,
certains nous ont fait signe
pour qu'on les encourage...
Ils ont :
- tapé le palet en tenant
la crosse à 2 mains,
- fait des passes
- bu quand ils avaient soif
- patiné très vite
- freiné
- fait des virages.


Antoine, lui,
il a arrêté le palet avec ses gros gants.

Il tombe exprès pour bloquer le palet.

Il reste toujours près de son but
parce que c'est le gardien.

Nous, on a crié très fort :
" Allez Antoine... "
Une fois,
on a été obligés de se taire !
Les joueurs n'entendaient plus du tout
ce que disait l'entraîneur ! ! !
Antoine Richer explique comment on fait pour jouer et marquer un but
.

On a aussi visité les vestiaires.
Fifi nous a ouvert la porte.

On a regardé toutes les affaires.
Si les joueurs se font mal,
ils vont se faire soigner
sur la table de massage.
Fifi nous a montré
les habits des joueurs et les casques.
Enzo, Clémence et Amandine
ont mis un casque.
Ils ont rigolé et nous aussi :o)))

On a vu la place d'Antoine.
C'est là qu'il pose ses affaires de ville
et qu'il enfile son équipement !

On savait que c'était sa place :
c'était marqué sur une étiquette.
Le 31, c'est le numéro de son maillot

Fifi a découpé des journaux
pour décorer son local.

Et puis...
BYE ANTOINE.