Le défi

15 pages d'histoires super, tombées sauvagement sur notre fax qui a failli ne pas s'en remettre ...

La sorcière et le prince F. par Magali.
Belle Fleur par Florent.
Bouton d'Or par Marion.
Le petit bois de Lucie.
La sorcière Haricovert par Camille.
Le papillon.
La fée et le magicien par Hortense.
Le papillon et le lapin par Vincent.
La vieille sorcière qui voulait épouser le vieux roi par Aurélie.
Un mystérieux bâton par François.

La sorcière et le prince F.

Il était une fois un prince qui vivait dans un château avec sa bien-aimée. Son château était au bord d'une rivière. De l'autre côté de la rivière vivait une sorcière dans sa maison.

Un jour que la princesse se baladait, la sorcière l'emmena dans son château en envoyant un mot au prince F.

Quand le prince F. vit le message, il lut : " Si tu tiens à ta princesse, apporte-moi à minuit pile, un lapin avec une carotte et un papillon noir à points rouges. "

La sorcière

Le prince prit son lapin, sa carotte, son papillon et alla frapper chez la sorcière.

" Sorcière, j'ai ce que vous m'avez demandé. "

" Je viens, je viens ! dit la sorcière. "

La sorcière ouvrit la porte en se cachant derrière. Le prince découvrit sa princesse attachée aux poignets les mains en l'air, en train de danser. La sorcière ferma la porte brusquement et dit.

" Tu es coincé, petit, comme tu as marché dans mon piège, je vais te transformer en pépé. "

" Non, non ! dit le prince "

" Oui oui ! dit la sorcière en ricanant. "

" Non, non ! dit le prince en suppliant. "

" Brica baca braca bica, vieux pépé tu seras "

Le prince, une fois transformé se regarda, il était habillé de guenilles, un bâton à la main et à côté de lui il y avait un tracteur. La sorcière lui dit :

" Va ! Et ne reviens jamais "

" Non, non ! Ne t'en va pas ! supplie la princesse en pleurant.

3 ans ont passé et le prince tous les jours lui apporte un bouquet de fleurs. La sorcière en avait marre ! Elle passa dans sa cuisine et prépara dans sa cuisine un gâteau empoisonné. Voici la recette du gâteau :

Dans un moule, verser de la bave de crapaud, 3 langues de vipères, 4 souris, 1 pince de crabe et 1 carré de chocolat.

Quand vous l'avez fait cuire une heure, mettez des fraises en bonbon sur le gâteau pour faire joli.

Servir avec du jus d'orange dans un verre.

La sorcière se transforma et donna le gâteau au prince, enfin au pépé. Il le mangea, mais la sorcière retourna chez elle, elle s'aperçut qu'elle avait oublié les oeufs pourris et s'il n'y a pas les oeufs pourris, celui qui a mangé le gâteau se retransforme en ce qu'il était avant. En effet, le prince F. se retransforma et il alla chez la sorcière.

" Libère-la, méchante sorcière " dit-il en brandissant son épée.

La sorcière libéra la princesse et le prince tua la sorcière.

Depuis ce jour-là, il n'y eut plus de sorcière, le prince et la princesse eurent beaucoup d'enfants. Ils vécurent très heureux et sans méchantes sorcières.

Magali

 

Belle Fleur

Il était une fois dans un château, un papillon qui s'appelait Belle Fleur et qui n'arrêtait pas de danser. Quand elle avait fini de danser, elle mangeait toujours deux, trois bonbons. Mais la chose qui était embêtante, c'est qu'il y avait un volcan à côté du château. Un jour, il y avait un autre papillon qui s'arrêta devant la fenêtre, mais la fenêtre était fermée et elle était en verre. Le papillon qui était devant la fenêtre s'appelait Beau Gâteau et Beau Gâteau voulait rejoindre Belle Fleur.

Soudain, le volcan explosa et la lave du volcan emporta tout ce qu'il y avait devant elle. Même le tracteur qui était devant le château fut emporté vers la fenêtre du château. Mais celle-ci étant basse, la lave du volcan put rentrer dans le château.

Mais voilà que Beau Gâteau avait trouvé un bâton. Il lança le bâton dans la fenêtre et le bâton cassa la fenêtre. Beau Gâteau prit Belle Fleur et ils partirent avant que le tracteur et la lave arrivent. Ils réussirent à sortir par le trou qu'avait fait Beau Gâteau et ils s'envolèrent. En volant, ils rencontrèrent Monsieur Carotte et ils repartirent tous ensemble. Ils trouvèrent un endroit très calme et firent tous heureux.

Florent

Bouton d'Or

Il y a dans un château, une jolie, très jolie princesse qui s'appelle Bouton d'Or. Devant ce très beau château, il y a un jardin aussi beau que Bouton d'Or et dans ce jardin, il y a de belles fleurs. Ces fleurs sont tellement magnifiques que les papillons viennent s'y reposer. Dans ce pays, le Père Noël vient le soir du 24 décembre porter les cadeaux sous le sapin pour Bouton d'Or qui a 6 ans et qui va à la maternelle. Elle a deux frères, le plus vieux a 18 ans et le deuxième 11 ans. Dans ce pays, il ne pleut jamais, il fait toujours chaud, mais d'octobre à février, il neige. Pendant ces cinq mois, Bouton d'Or fait des bonshommes de neige. Le repas que préfère Bouton d'Or, c'est la soupe aux carottes. Tout va bien, mais un soir, quand Bouton d'Or finit de manger son gâteau, elle avala de travers. La serveuse lui donna un verre d'eau, ouf, il était temps. Bouton d'Or est très fine, elle ne peut pas dormir, car demain, c'est le concours de danse et elle a très faim, alors elle prend quelques bonbons dans la cuisine, elle se sent mieux, alors elle s'endort tranquillement.

Mais une méchante sorcière lui jette un sort, elle commence à devenir de plus en plus grosse, comme personne n'a jamais été. En se réveilllant le matin, elle était contente pour le concours de danse, mais elle se voit dans la glace, elle crie, une fée apparaît et la calme. Elle lui dit que sa seule chance est d'aller dans une ferme. Bouton d'Or va dans une ferme, elle se promène à cheval, conduit un tracteur, trait les vaches, etc... Au bout de 12 jours, elle était un peu moins grosse mais pas comme avant. La fée lui dit de continuer, alors elle continue avec peu d'espoir.

Mais un jour, la fée dit aux deux frères de Bouton d'Or qu'ils doivent retrouver la fleur dorée. Alors, les deux frères cherchent dans la forêt. Soudain, le plus jeune prince heurte un bâton, il tombe, et il voit quelque chose qui brille : ils ont découvert la fleur dorée.

Ils vont à la ferme avec la fleur dorée. La fée apparaît, avec sa baguette magique, elle touche la fleur dorée. Le sortilège est annulé. Bouton d'Or retourne dans son château. Maintenant, elle peut danser et elle est encore heureuse car le Père Noël lui a apporté plein de beaux cadeaux.

Marion

Le petit bois

Il était une fois une famille où il y avait trois enfants plus le père et la mère. La plus grande s'appelle Charlotte, elle a 18 ans et elle fait de la danse classique, le deuxième s'appelle Marc qui a 15 ans et la troisième s'appelle Alice, elle a 10 ans.

La mère eut l'idée de faire un gâteau. Elle demanda à Charlotte d'aller chercher des bâtons de bois.

Comme la nuit commençait à tomber, il commença à neiger, car c'était bientôt Noël. Elle prit une lampe quand elle vit de jolies fleurs pour sa mère. Elle voulait lui offrir un bouquet de marguerites pour son Noël. Et sur les marguerites il y avait un très joli papillon. Elle suivit le papillon et s'éloigna de chez elle et alla dans la forêt. Un peu plus tard, un bûcheron arriva et la vit.

Il lui demanda d'où elle venait. Il l'emmena dans sa maison. Il lui donna un verre de jus de fruit et elle dormit chez lui car il faisait nuit. Le lendemain matin, pour la raccompagner, il la prit dans son tracteur. Sa mère la revit et elle lui posa des questions. Marc et Alice allaient sortir pour la chercher, mais c'est le bûcheron qui la ramena. Il étaient tous contents de la revoir. Comme ce soir, c'était Noël, ils invitèrent le bûcheron. Et ils fêtèrent ensemble Noël.

Et depuis ce jour, ils font très bien attention.

Lucie

 

La sorcière Haricovert

 

Un jour qu'il faisait beau, Marguerite cueillait des fleurs.

Son père travaillait dans un champ avec son tracteur.

Sa mère restait chez elle pour faire le ménage et la cuisine. Marguerite aimait danser, elle aimait aussi les animaux, surtout les papillons.

Elle habitait une ferme elle avait des poules, des vaches, des brebis et des chevaux.

Elle avait une jument qui s'appelait Martine. Elle est noire et a une grosse tâche de blanc qui dégouline jusque sur son nez.

Mais un jour Marguerite alla dans le centre du village et ne revint pas. Sa mère et son père s'inquiétaient. en allant à dans la cuisine, sa mère découvrit une lettre. Sur cette lettre étaient marqués plusieurs mots : " Si vous voulez revoir votre fille, faut payer ! " Cette lettre était signée par la sorcière Haricovert.

La mère de Marguerite alla voir son mari qui était tombé malade.

Tous deux se mirent à pleurer.

Marguerite s'était fait enlever en sortant de la boulangerie avec un gâteau et des bonbons. La sorcière l'avait assommée d'un gros coup de bâton. Les parents de Marguerite allèrent voir le prince et lui demandèrent s'il pouvait les aider. Le prince habitait dans un château en verre. Les parents de Marguerite lui offrirent des carottes, mais le prince ne promit rien. Pendant 2 jours, on parla de Marguerite partout, mais le prince n'avait rien trouvé. Alors les parents de Marguerite se rendirent pour la deuxième fois au château. La mère montra la lettre. Le prince la lut et dit : "C'est chez la sorcière Haricovert que je retrouverai votre fille".

Le 3ème jour, le prince se rendit chez la sorcière Haricovert. Il fit le guet jusqu'à ce que la sorcière sorte de sa caverne. Quand la sorcière fut sortie, le prince entra dans la caverne. Mais il y avait beaucoup de pièges, arrivé au dernier piège, le prince se battit contre un énorme dragon. Le prince le tua en trois grands coups d'épée. Il sortit de la caverne avec Marguerite. Mais la sorcière les guettait. Le prince la tua en lui coupant la tête.

Un mois après, on apprend que Marguerite et le prince vont se marier. Voilà comment une paysanne devint une princesse.

Camille

Le papillon

 

Il était une fois un papillon qui était très joli, vert avec une tâche de jaune. Il était très bizarre, car il mangeait des carottes coupées en petits morceaux. La nuit, le petit papillon dormait dans un trou en montagne. Le papillon s'était fait un nid en fleurs.

C'est un papillon qui danse une fois par jour et après sa danse, il va manger un petit gâteau.

Soudain, un malheur lui arriva. Un nid de guêpe était venu se poser au-dessus de sa petite maison. Une guêpe était venue l'attaquer dans son nid et elle lui avait volé ses gâteaux et ses fleurs. Alors, le petit papillon en avait marre qu'on vienne l'attaquer.

Alors, il se dit qu'il pourrait mettre devant sa porte des bonbons, des bâtons et des carottes, mais bien sûr, le papillon va se laisser des bonbons. Et après il mangea les bonbons qu'il lui restait.

Le lendemain, le papillon ouvre la porte et va chercher du verre pour mettre sous le nid de guêpe car les guêpes n'étaient pas là.

Soudain, 3 heures plus tard environ, un tracteur avait vu le nid de guêpe et se mit à le casser en petits morceaux. Ce jour-là, le papillon avait eu très peur, mais c'était très bien pour lui.

 

La fée et le magicien

Il était une fois une gentille fée qui semait le bonheur dans la région en faisant pousser des fleurs d'un coup de bâton magique. Les gens, des fois, s'arrêtaient de travailler pour la voir danser dans les airs au-dessus du village et des maisons, au-dessus des cultures ou encore autour des agriculteurs en train de labourer leurs potagers. Elle était vraiment jolie avec ses petites ailes rose pâle.

Mais un jour, un méchant magicien arriva sur son tracteur et sur son passage, il faisait tout mourir : les fleurs, les papillons et les champs de carottes.Tout le monde se retournait sur son passage : c'était la désolation. Le magicien se dirigea vers le château hanté. Depuis qu'il était arrivé, tous les habitants du village étaient de mauvaise humeur.

La petite fée outrée alla frapper chez lui. Il lui ouvrit et lui demanda ce qu'elle voulait, elle lui expliqua, le magicien éclata de rire et lui dit : "Tu ne me fais pas peur " . La fée ne pouvant plus contenir sa patience, une lutte de magie commença ; elle se termina en faveur de la fée. Le magicien sentant qu'il perdait, de rage lui jeta le gâteau qu'il était en train de manger. Heureusement, elle l'évita de justesse. Pour le punir, elle le transforma en statue.

Quand elle annonça la bonne nouvelle aux villageois, les messieurs au café jetèrent leurs verres de joie ainsi que les enfants leurs bonbons. Plus personne n'osa venir troubler la paix des habitants du village.

Hortense

Le papillon et le lapin

 

Il était une fois un jeune lapin qui courait dans un pré, là où un fermier cultivait des légumes.

Soudain, un papillon le rencontra et lui dit :

- Je n'aimerais pas être un lapin, en plus tu ne sais même pas voler, tu ne sais que sauter, ah ! ah ! ah !

Sur le coup, le lapin se sentit insulté !

- Tu as intérêt de partir ou alors je t'attrape !

- Essaie un peu pour voir, tu ne peux même pas m'attraper !

Et le papillon partit pour aller chercher le pollen d'une fleur.

Et de son côté, le lapin partit pour aller manger une carotte.

Un jour, le papillon prit un coup de bâton par un enfant mal élevé.

Et le papillon tomba, tomba, de plus en plus vite et s'écrasa contre le sol. Pas de chance, à ce moment-là, un tracteur passa. Le papillon le vit et s'évanouit. Mais tout à coup, le lapin passa et le prit et le ramena dans un endroit sûr.

Une heure plus tard, le papillon reprit ses forces et dit merci au lapin et partit. Un autre jour, le lapin, invita le papillon. Le lapin avait acheté un beau gâteau et des bonbons. Et ça, ils les mangent en dansant.

Et depuis ce jour, le lapin et le papillon sont devenus de très grands amis.

Vincent

La vieille sorcière qui voulait épouser le roi.

Il était une fois un vieux roi, il avait un grand fils qui lui était unique. Tous deux vivaient dans le bonheur et la gaité.

Mais un jour, une vieille femme est venue voir le roi. Celui-ci n'aimait pas être dérangé. Mais la femme disait que c'était important. (En fait, cette femme dont je parle depuis un certain moment, c'est une sorcière, mais le roi ne le sait pas). Alors le roi demande à la femme ce qu'elle veut. Celle-ci répond :

- Je veux vous épouser.

- Quoi ? Sortez de chez moi sale folle !!!

La femme sortit. Mais en rentrant, chez elle, elle eut l'idée de fabriquer une potion magique.

- Alors, il me faut des bonbons aux poils de carottes, de l'étamine de fleur, et des antennes de papillons. Et avec tout ça, je vais faire un gâteau. Oh ! Mais il faut de la pâte pour faire ce gâteau. Je prendrais donc des roues de tracteur pour la pâte, mais il faut bien mélanger avec une cuillère ou plutôt un bâton.

Plus tard...

- Ah ! Le gâteau est prêt. Il ne me reste plus qu'à aller le donner au roi et il tombera fou amoureux de moi.

La femme était toute excitée comme une puce. Elle dansait avec son balai. Et soudain, elle se mit à crier :

- Je vais épouser le roi, tralala lala.

Au moment où elle dit ça, le prince passa dans les bois près de sa maison. Il entendit tout !

- Oh ! Il faut que je prévienne mon père.

En effet, il alla prévenir le roi, mais celui-ci ne voulut rien entendre.

Dès que la sorcière arriva chez le roi, elle lui dit :

- Bonjour mon roi, je vous offre ce gâteau pour m'excuser de ma maladresse l'autre jour. Vous m'excusez ?

- Oui, très chère.

Le roi s'apprêta à goûter au gâteau.

Mais quelque chose l'interrompit.

Soudain, le prince brisa le verre de la fenêtre, sauta sur le parterre, lança son épée dans le coeur de la sorcière, et celle-ci tomba à terre.

Le prince expliqua toute l'histoire à son père et celui-ci comprit tout.

Et tous deux n'acceptèrent aucun présent d'un ami jusqu'à la fin de leur vie.

Aurélie

Un mystérieux bâton

 

Il était une fois un monsieur qui se promenait en tracteur, il vit un gigantesque bâton doré. Il s'en appocha pour le vois, mais le monsieur était très prudent, insouciant de ce qui allait lui arriver.

Le monsieur toucha à peine le bâton qu'une carotte magique et plein de délicieux bonbons sortirent du bâton.

Le monsieur était très très gourmand, alors il prit les bonbons. Mais ils étaient magiques, alors une superbe boîte à musique avec un monsieur qui danse, un magnifique bouquet de fleurs, un énorme gâteau avec des bonbons dessus, un beau et gros papillon vert, jaune et rouge, un grand verre de jus d'orange apparurent.

Comme le monsieur était très gourmand, il prit le gigantesque gâteau et alla le manger chez lui.

François